Info importante
Contact ancien Info importante
MENU

On connaît la méthode pour donner du lustre à certaines enluminures, enluminures qui en fait s’insèrent dans un plan d’ensemble plus élaboré : on les rehausse d’une fine couleur jaune rutilante donnant l’aspect  du métal précieux mais qui ne leur confère aucune valeur intrinsèque… bien au contraire. Car ces ors, généralement, ne vivent - comme les roses et au regard de l’Histoire - que l’espace d’un instant. Dans le monde de la presse belge subventionnée (mais agonisante), certains confrères - perdant de vue le fait qu’un journaliste ne peut « être » qu’en respectant l’esprit général d’une déontologie bien comprise - veulent paraître « briller » pour eux-mêmes et ne cesse donc d’en « rajouter une couche » afin de repousser leur dernière heure… et cela, en effet, donne un aspect « repoussant » à ce qu’ils nomment des « infos ».


Prenons l’exemple de la bourgmestre f.f. de Hoeilaart, surprise et filmée en train de « flirter » dans la Maison communale avec le responsable d’une association locale. En soi - et en regard des pratiques de nombreux politiciens dont certains sont encore en place, pratiques libidineuses (entre adultes consentants) révélées, entre autres, au fil des procès-verbaux d’auditions de l’affaire Dutroux - le fait divers ne méritait, à première vue, pas une seule ligne. Mais les hyènes qui traînent dans certaines salles de rédaction ne se contentent pas seulement de faire entendre leur ricanement sinistres : ce sont aussi des charognards qui, sans vergogne, déchirent sans pitié leurs proies à pleines dents. Peu leur chaut les conséquences que leur appétit vorace engendre : l’opprobre jeté sur une femme et un homme par ailleurs respectables, deux familles déchirées, des enfants victimes de divorces valent bien, selon eux, un meilleur tirage passager de leur feuille à scandales ! Montrer, sur leur site en ligne, les fesses d’une élue VLD, qui se fait peloter, leur permet de faire leur « propre » (Si j’ose dire ! ) pelote.


On me dira que cela s’est déroulé dans l’enceinte d’une administration publique… mes honorables confrères de la presse aux ordres feraient mieux de dévoiler toutes les magouilles, bien plus graves et immorales, qui se pratiquent quotidiennement presque partout en Belgique dans ces lieux, malversations dont ils sont souvent au courant mais qu’ils taisent. Que le (ou « la ») journaliste qui n’a jamais vu jouer sur la « promotion canapé » dans les ministères, les cabinets ministériels, les états-majors des partis traditionnels, les bureaux  tentaculaires de la Communauté Européenne, voire même les rédactions de journaux, jette la première pierre à cette Marie-Madeleine libérale flamande et… se recycle dans un autre boulot où les « sources » et la curiosité intellectuelle ne sont pas des outils indispensables à la profession !


Certes ! C’était idiot de la part de cette élue du peuple de grimper aux rideaux sans fermer les volets… mais n’y a-t-il pas de problèmes plus graves et importants dans notre pays que des menus plaisirs mayoraux ? Un rédac’chef digne de ce nom, faisant fi du caractère grivois de ce scoop, aurait pris son temps et fait enquêter ses reporters sur d’éventuels conflits d’intérêts entre les pouvoirs de Bourgmestre faisant fonction, de Première échevine, et ses attaches sentimentales avec un responsable d’une association locale, sur les subsides reçus par cette association et leur bien-fondé. Là, s’il avait trouvé matière à redire, il aurait pu en faire sa Une et mériter nos félicitations. Mais, plutôt que de secouer la botte foin pour y retrouver une aiguille, il a préféré plonger dans les poubelles de nos proches voisins Flamands pour en ressortir - On peut s’imaginer dans quel état de propreté ! - triomphalement un préservatif.


Qu’il ne s’étonne donc pas si je refuse de lui manger dans la main quand son canard vante les mérites de Bruxelles-Propreté et de son tri sélectif !


Pol Hémickh


Quand les ors durent…

Par Pol Hémickh