Info importante
Contact ancien Info importante
MENU
MENU

Une fois de plus, ce samedi 15 juin à partir de 15H00, la “Cyclonudista Parade” a silloné les rues de notre capitale, soi-disant pour “montrer combien les cyclistes sont nus face à la circulation”. Manifestation partant du square Frère Orban, annoncée - entre autres - par la Dernière Heure, des bobos (hommes, femmes et enfants) se sont élancés sur leur petite reine, sans même une feuille de vigne pour couvrir leur impudeur.


En 2009, déjà, un citoyen d'Ixelles avait porté plainte (P.V. n° BR. .LL.086013/2009) contre son bourgmestre (Willy Decourty, député P.S.) qui avait autorisé cette violation flagrante de la loi et il s'était fendu d'une lettre à l'égard de celui-ci, missive dont copie avait été envoyée à tous les conseillers communaux et échevins (Ecolo a ensuite jugé la “promenade” très amusante, deux échevins MR - Messieurs de Jonghe d'Ardoye, ancien bourgmestre, et de  Clippele, échevin des Finances -  ont estimé cet exhibitionnisme choquant, le cdH  - sous prétexte que la copie s'était “égarée - n'a répondu au plaignant que trois ans après et sans prendre position... quant au mayeur, il n'a jamais estimé devoir se justifier, pas plus que le Parquet n'a daigné informer le plaignant des suites du dossier !)


Nous vous donnons ici un extrait de l'écrit de cet Ixellois :


Je ne sais, Monsieur le Bourgmestre, si vous avez effectivement autorisé des cyclistes à se promener complètement nus - sans même un cache-sexe - dans les rues de votre commune ou si vos pandores se sont montrés particulièrement - et volontairement ? - aveugles quant à la totale et choquante nudité des gens qu'ils escortaient ?! Toujours est-il qu'il paraîtrait que ce genre d'atteinte aux bonnes mœurs se produit, avec autorisation communale, tous les ans !

Monsieur le Bourgmestre, permettez-moi de vous rappeler que l'article 385 du Code Pénal punit “Quiconque aura publiquement outragé les mœurs par des actions qui blessent la pudeur” et que la peine est alourdie “Si l'outrage a été commis en présence d'un enfant âgé de moins de 16 ans accomplis” (ce qui est le cas quand on fait le tour de la commune en présence de tous les passants). De plus - et cela vous concerne aussi si vous avez donné votre autorisation à cette débauche (dans le cas contraire, cela ne concerne seulement que les policiers accompagnateurs) - l'article 66 de ce même Code Pénal stipule que “Seront punis comme auteurs d'un crime ou d'un délit: Ceux qui l'auront exécuté ou qui auront coopéré directement à son exécution; Ceux qui, par un fait quelconque, auront prêté pour l'exécution une aide telle que, sans leur assistance, le crime ou le délit n'eût pu être commis” (et - c'est évident ! - sans l'autorisation communale et l'accompagnement de la police, le délit “d'outrage public aux mœurs” “n'eût pu être commis”). Monsieur le Bourgmestre, en tant que citoyen habitant votre commune, je vous saurai gré de bien vouloir me répondre aux questions suivantes :

Avez-vous autorisé que des gens se dénudent complètement et s'exposent aux regards de tous dans votre commune?

Votre police n'a-t-elle pas de tâches plus utiles et importantes que d'accompagner, aux frais du contribuable, une bande d'exhibitionnistes voulant faire montre de leur perversité (à la même heure où vos agents accomplissaient cette “mission”, une femme se faisait pickpocketer à 200 mètres du commissariat central d'Ixelles) ?

Ne pensez-vous pas que la tolérance a des limites et que, pour ce genre de “tolérance”, “il existe des maisons pour cela” ?

Si - comme me l'a suggéré “mi-figue, mi-raisin” un policier du commissariat où j'ai été porter plainte (je ne sais s'il voulait plaisanter ou s'il était sérieux !) - cette nudité affichée n'est pas une “atteinte aux bonnes mœurs” mais est à classer dans “de l'expression artistique”, la prochaine étape “d'expression artistique” autorisée par la commune d'Ixelles ne consistera-t-elle pas à permettre de faire l'amour en public (dans toutes les positions du Kama Soutra, livre incontestablement “artistique” et “culturel” !) sur la place Flagey ?

Ne pensez-vous pas que vous faites le lit d'un extrémisme islamique, exacerbant très logiquement les signes de pudeur (voile, tchador, etc.) en réaction à la dépravation qu'affichent, avec la complicité des autorités communales d'Ixelles, certains “libertaires” ? D'autant qu'il m'a été dit que ces “cyclo-nudistes” sont passés - tout aussi nus qu'à la place Blyckaerts - devant la mosquée sise rue Malibran. (Cherchez-vous aussi à créer des émeutes en permettant ce genre de provocations abjectes ?)


En 2010, la manifestation a donc été interdite (deux nudistes intégraux/intégristes étant même “embarqués” provisoirement) mais, au pays du surréalisme, la “solution” pour ne pas “mouiller” nos édiles - sans mécontenter “la gauche” - a été trouvée pour les années suivantes : la manifestation (annoncée clairement dans les médias) s'est déroulée en 2011 et 2012, dans les mêmes conditions mais sans autorisation communale... bien que toujours escortée, en violation de la loi (Art. 385 et 66 du Code Pénal), par la police. C'est ainsi que, en cet après-midi du 15 juin 2013, on a pu voir à nouveau dans les rues de Bruxelles le spectacle obscène de sexes masculins et seins de “ces dames” se balançant librement à chaque coup de pédale !


L'autorisation n'ayant pas été donnée, à ma connaissance, par les bourgmestres des communes traversées, la responsable nationale des “Forces de l'ordre” (sic !), Madame Joëlle Milquet, va-t-elle prendre ses responsabilités et démissionner, suite à la violation de l'article 66 du Code Pénal par ses subordonnés, ou faudra-t-il, l'an prochain, organiser une contre-manifestation où des citoyennes viendront en burqua afin de “montrer combien les violations de la loi sont couvertes quand il s'agit de faire plaisir aux bobos gauchisants” ? (Etant également opposé au port de la burqua, il est évident que je plaisante. Quoique... !)


Phillipe MICHIELS   (juin 2013)


“Parle à mon cul, ma tête est malade!”